Comment vaincre le syndrome de l’imposteur quand on est freelance ?

Manque de confiance et de légitimité, peur d’être démasqué, sentiment d’incompétence

Vous souffrez peut-être du syndrome de l’imposteur si vous avez déjà ressenti toutes ces émotions.

Pour éviter d’en souffrir dans votre quotidien de freelance, je vous propose dans cet article 5 conseils simples et faciles à mettre en place pour réussir à vous débarrasser de ce sentiment d’imposture

C’est quoi le syndrome de l’imposteur ?

Avez-vous déjà eu l’impression que vous n’êtes pas aussi compétent que les autres le pensent ?

Que vous ne serez jamais à la hauteur ? Que vos succès sont uniquement dus à des coups de chance ?

De ne pas être légitime en tant que freelance, peu importe votre secteur d’activité ?

Eh bien, c’est tout ça, le syndrome de l’imposteur…

Ce concept est développé pour la première fois en 1978 par 2 psychologues américaines, Pauline Rose Clance et Suzanne A. Imes, qui le décrivent ainsi : “la sensation désagréable de douter en permanence de ses capacités, de ne pas se sentir légitime dans son statut actuel, et de ne pas réussir à s’approprier ses succès”.

La personne qui ressent ce sentiment d’imposture a une peur panique d’être “démasquée”, que son entourage se rende compte qu’elle n’est, finalement, qu’un imposteur.

Selon le Journal of Behavioral Science, 70 % des personnes dans le monde souffrent du syndrome de l’imposteur à un moment de leur vie. 

À long terme, ce sentiment d’être un imposteur peut vous freiner, car vous allez adopter 2 mécanismes de défense pour vivre avec au quotidien :

  • la procrastination : vous repoussez toujours vos tâches au lendemain, au risque d’échouer
  • la sur-préparation : vous vous épuisez à fournir un travail énorme, car vous êtes perfectionniste

La finalité est souvent la même : vous faites tout pour vous auto-saboter et ainsi prouver au monde entier, tout comme à vous, que vous êtes bel et bien un menteur et un imposteur…

Le problème, c’est que ces comportements peuvent vite devenir un handicap pour votre activité freelance et la pérennité de votre entreprise.

Mais si autant de personnes sont touchées par ce complexe d’imposture, comment vaincre le syndrome de l’imposteur

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur : 5 astuces pour le combattre

Vous voulez en finir avec ce maudit syndrome de l’imposteur qui vous paralyse et vous freine dans votre quotidien de freelance ?

Découvrez ces 5 astuces qui vont, petit à petit, vous aider à vous en débarrasser !

Accepter les compliments

Si vous souffrez d’un manque de légitimité, vous avez probablement du mal à accepter les compliments, car vous avez l’impression de ne pas les mériter.

La première étape consiste donc à prendre les compliments que les personnes prennent le temps de vous faire.

Et tentez de vous convaincre qu’elles sont honnêtes lorsqu’elles le font !

Mon conseil perso : lorsque vous recevez un compliment, prenez le temps de le savourer sur le moment. Et pour que le plaisir dure encore plus longtemps, notez-le. Vous pouvez ainsi le relire quand vous avez un petit coup de mou.

Se féliciter

Quand une personne de votre entourage réussit quelque chose, vous la félicitez, non ?

Mais pourquoi ne pas le faire avec vous aussi ?

Que ce soit devant le miroir, à voix haute ou simplement mentalement, prenez le temps de vous poser et de vous congratuler pour ce que vous venez d’accomplir.

Un objectif atteint ? Une mission réussie ? Félicitez-vous !

Utiliser les pensées alternatives contre le sentiment d’imposture

Si vous êtes victime du syndrome de l’imposteur, vous avez probablement du mal à constater vos réussites et vos succès.

En effet, vous les attribuez peut-être à d’autres personnes, à des éléments extérieurs ou tout simplement à de la chance.

Pour lutter contre ces pensées négatives, qui vous disent que vous êtes un menteur et un imposteur, essayez de relever des preuves de vos succès.

Ces éléments objectifs, comme des statistiques, des témoignages, des résultats, vont vous aider à voir vos réussites et à vous les attribuer, comme vous le méritez !

Ne plus se comparer

La course à la performance, ça vous dit quelque chose ?

Toujours regarder ce que font les autres pour comparer votre progression, vos résultats, votre parcours…

Le problème, si vous souffrez d’un manque de légitimité, c’est que vous avez tendance à mettre en parallèle les réussites des autres avec vos lacunes et vos échecs.

La comparaison est alors toujours douloureuse et vous avez peu de chances de vous sentir valorisé

Mon conseil perso : pour réussir à vous épanouir, comparez-vous plutôt à votre “vous” d’hier et félicitez-vous pour le chemin parcouru !

Faire taire sa petite (mauvaise) voix intérieure

Vous sentez votre syndrome de l’imposteur arriver au grand galop ? 

Dites-lui stop !

Au lieu de vous laisser envahir par les émotions négatives, parlez-lui et dites-lui d’aller voir ailleurs si vous y êtes 😉 

Mon conseil perso : donnez un prénom à votre petite voix intérieure. Vous pourrez ainsi lui parler et lui dire de se taire en la nommant. Technique particulièrement efficace pour moi !

L’estime de soi et la confiance en soi, ça se travaille. C’est tout un mindset qu’il faut vous construire.

Mais gardez à l’esprit que tous vos succès, qu’ils soient grands ou petits, ont de l’importance et méritent d’être célébrés.

En mettant en place, à votre rythme, ces 5 astuces simples, vous allez ancrer des habitudes dans votre quotidien, des habitudes qui vous permettront de surmonter votre syndrome de l’imposteur.

Et qui dit vaincre son syndrome de l’imposteur, dit sérénité, épanouissement et légitimité ! 

Un sacré combo gagnant pour votre vie de freelance.

Alors, laquelle de ces 5 astuces allez-vous mettre en place en premier ?

Et si vous voulez aider encore plus de personnes à vaincre leur sentiment d’imposture, épinglez cet article sur Pinterest 🙂 

5 astuces pour vaincre le syndrome de l'imposteur
comment vaincre le syndrome de l'imposteur avec ces 5 astuces
5 astuces pour vaincre le syndrome de l'imposteur
Partager :

Laisser un commentaire