Storytelling : pourquoi et comment bien l’utiliser ?

pourquoi et comment utiliser le storytelling

“Rien n’est plus fascinant qu’une bonne histoire” a dit Sélim Niederhoffer, copywriter reconnu et fan de storytelling.

Et il a bien raison.

Technique marketing très utilisée de nos jours pour son efficacité, la narration permet de mieux toucher nos clients cibles, pour les convertir et les fidéliser, tout en créant une relation forte avec eux.

Ça vous intéresse ?

Découvrez, dans cet article, pourquoi et comment bien utiliser le storytelling.

Le storytelling, qu’est-ce que c’est ?

Littéralement, le storytelling est l’art de raconter des histoires.

Le storytelling n’est pas récent : en fait, il existe depuis toujours ! 

Depuis la nuit des temps, nous aimons écouter et raconter des histoires qui suscitent des émotions et nous emmènent dans d’autres univers.

Aujourd’hui, le storytelling est une technique très utilisée en marketing et en rédaction web, car il permet de captiver le lecteur, de l’emmener avec soi et de créer un lien fort avec lui, à travers l’histoire qu’on lui raconte.

Les marques l’utilisent notamment pour raconter l’histoire de leur création et mettre en avant leur mission et leurs valeurs.

À quoi sert le storytelling ?

Attirer l’attention

Les humains aiment les histoires. 

En utilisant le storytelling dans votre introduction, vous avez plus de chances d’accrocher votre lecteur et d’attirer son attention.

Susciter de l’émotion

Vous connaissez cette phrase de Maya Angelou : “Les gens oublieront ce que vous avez dit ou fait, mais pas ce que vous leur avez fait ressentir” ?

Et bien, c’est exactement ce qu’on recherche avec le storytelling : créer une émotion chez notre lecteur, capter son attention et, plus encore, laisser une trace chez lui.

Inspirer la confiance

En racontant une histoire, et notamment si elle vous concerne, vous humanisez votre marque, votre entreprise.

Un lecteur qui sent l’être humain derrière l’entreprise va se sentir plus proche d’elle. Il va se sentir en confiance.

Et un lecteur qui a confiance en vous, c’est un potentiel acheteur, voire un ambassadeur, c’est-à-dire quelqu’un qui va vous recommander auprès d’autres personnes.

Participer à l’identification

Cela vous est-il déjà arrivé de lire un texte et de penser “oh, mais c’est tout à fait moi !”.

Probablement que oui. Lorsqu’un contenu vous intéresse vraiment et vous parle avec vos mots, c’est comme s’il parlait littéralement de vous.

Si vous racontez une histoire dans laquelle votre lecteur se reconnaît parfaitement, c’est ce qu’on appelle l’identification

Ainsi, il n’aura aucun mal à poursuivre sa lecture s’il sent que le contenu lui est particulièrement adressé.

Il pourra même, si vous vendez un produit ou vos services par la suite, être plus enclin à procéder à un achat, car il se sera reconnu dans vos propos.

Vous démarquer

Lorsque vous racontez une histoire, et particulièrement si c’est la vôtre, pas moyen que d’autres vous copient : c’est un contenu unique, que personne d’autre que vous ne pourra s’approprier.

Soyez sincères, soyez vous-mêmes et c’est pour votre personnalité que vos lecteurs viendront à vous !

Les bonnes pratiques pour réussir votre storytelling

Même si le fait de raconter une histoire peut paraître simple au premier abord, votre storytelling ne doit pas être laissé au hasard.

En effet, pour toucher votre public cible et réussir votre storytelling, il y a quelques bonnes pratiques à connaître.

1. Connaître votre lecteur idéal

La base de toute stratégie marketing

Pour correctement vous adresser à votre lecteur idéal, ou persona, et réussir à le toucher, vous devez absolument le connaître par cœur.

Quel âge a-t-il ? Quelle est sa situation socio-professionnelle ? Ses frustrations et motivations ?

Plus vous saurez à qui vous avez affaire, plus il vous sera facile de lui parler avec ses propres mots et de lui raconter des histoires qui le fascinent.

2. Identifier votre objectif et votre message

Une fois votre lecteur cible clairement identifié, vous devez définir l’objectif à atteindre grâce à votre storytelling.

Quelques exemples d’objectifs qui peuvent être atteints grâce à la narration : 

  • augmentation du nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux
  • augmentation des ventes et du chiffre d’affaires
  • augmentation de la notoriété de l’entreprise
  • augmentation de l’engagement sur vos contenus (réactions, commentaires, partages)

Une fois votre objectif défini, vous pouvez créer le message à transmettre, en adéquation avec cet objectif.

Souhaitez-vous faire connaître les valeurs de votre marque ? Faire la promotion de vos produits ou services ? Ou développer la relation de confiance avec votre lecteur idéal ?

Votre objectif et votre message sont clairs et précis ? Il est temps de construire votre narration.

3. Construire votre schéma narratif

Chaque histoire est construite selon la même trame narrative

Pour illustrer cette trame, je vais prendre en exemple un film que j’aime beaucoup : Pirates des Caraïbes – La Malédiction du Black Pearl.

Voici la structure d’une histoire qui fonctionne, grâce à des étapes fondamentales : 

  • la situation initiale, qui est une situation de stabilité : Elizabeth est la fille du gouverneur de Port Royal, courtisée par Will Turner et le commodore Norrington.
  • l’élément perturbateur, qui vient déséquilibrer la situation initiale : les pirates du Black Pearl attaquent Port Royal et enlèvent Elizabeth
  • les péripéties, qui sont les obstacles, échecs et réussites que vont rencontrer les personnages de l’histoire : Will part à la recherche d’Elizabeth avec Jack Sparrow, ils recrutent un nouvel équipage, sont attaqués par Barbossa, etc.
  • le dénouement : les batailles finales, entre la Royal Navy et les pirates maudits, et entre Jack et Barbossa, ont lieu.
  • la situation finale. Maintenant que la quête est finie, une nouvelle situation de stabilité peut à nouveau s’établir : le calme revient à Port Royal, tandis que Jack retrouve son navire.

Ce schéma narratif est enrichi avec la présence :

  • d’une quête : le fil rouge de l’histoire
  • du héros : le sujet principal de la quête
  • des adjuvants : ils aident le héros à réaliser sa quête
  • des opposants : à l’inverse, ils tentent d’empêcher le héros d’accomplir son objectif

L’histoire est ainsi plus parlante et profonde, avec des personnages qui entretiennent des relations qui peuvent évoluer au fur et à mesure de la chronologie du récit.

4. Choisir un format de narration

Quelle méthode de storytelling est la plus pertinente pour votre objectif, votre message et l’histoire que vous souhaitez raconter ?

Vous avez le choix entre plusieurs formats : 

  • le storytelling écrit : il peut s’agir d’articles de blog, de newsletters, de posts écrits sur les réseaux sociaux comme, par exemple, sur Linkedin.
  • le storytelling visuel : les images permettent également de raconter des histoires à votre public. Qu’elles soient publiées sur vos réseaux sociaux, type Instagram, ou sur votre site, elles ont un impact fort dans votre communication.
  • le storytelling vidéo : particulièrement appréciée des internautes, la vidéo offre de nombreuses possibilités pour raconter des histoires percutantes. De plus, le storytelling vidéo permet d’interpeller à la fois la vue et l’ouïe de votre cible.
  • le storytelling audio : une histoire peut être racontée lors d’un enregistrement audio type podcast, que votre client cible pourra écouter à sa guise.

Vous avez suivi ces 4 étapes pour un storytelling réussi ?

Il ne vous reste plus qu’à écrire votre histoire et à la partager à votre public cible, depuis vos canaux de communication : blog, réseaux sociaux, chaîne Youtube ou plateforme de podcast…

Prêts à raconter votre histoire ? Que pensez-vous de cette technique marketing ?

Si vous aimez cet article, épinglez-le 😉

4 bonnes pratiques pour reussir votre storytelling
4 bonnes pratiques pour reussir votre storytelling
Partager :

10 commentaires

  1. merci , c’est super intéressant, je m’en sers souvent dans mes newsletter et parfois comme fil rouge de mes articles 😊

    1. C’est une super idée de l’utiliser aussi dans les newsletters, ça permet vraiment d’interpeller le lecteur ! Merci pour ton retour 🙂

  2. Hello Charlotte ! Merci pour cet article détaillé sur le storytelling. Pour répondre à ta question, je trouve que cette technique, bien appliquée, est extrêmement puissante pour convertir une audience de visiteurs en prospects, et convertir des prospects en clients. Encore faut-il savoir bien manier le storytelling, mais ce n’est pas toujours facile 🧐 !

    1. Exact, ce n’est pas toujours facile mais, comme tu dis, c’est un levier vraiment puissant donc c’est intéressant de se former à cette technique marketing pour réussir à convertir efficacement les visiteurs en clients 😉

  3. Bonjour Charlotte, article très intéressant je n’avais jamais eu l’idée de faire du storytelling sur un autre format qu’un contenu écrit… Ça ouvre des perspectives !
    Merci pour ce partage
    Emy

    1. Hello Emy ! Je suis contente d’avoir pu t’apporter de nouvelles pistes à explorer avec cet article ! Un grand merci pour ton retour 😉

  4. ygocoaching a dit :

    Merci pour cet article. Il faut s’entrainer au story telling et selon les sujets et les formats, pas toujours facile.

    1. C’est vrai que ce n’est pas toujours facile mais c’est toujours très efficace quand le lecteur se sent compris et se retrouve dans l’histoire qu’on raconte 😉 c’est un vrai travail d’écriture, c’est certain !

  5. tellement bien résumé, et tellement pratique pour mon prochain storytelling merci. De mon coté j’utilise les histoires pour expliquer des éléments importants à mon équipe. Exemple, expliquer des prises de décision, des changements, …

    1. Merci pour ton retour ! Waouh c’est une super idée, je n’avais encore jamais vu ça ailleurs mais ça doit rendre les réunions d’équipe tellement plus plaisantes 😉

Laisser un commentaire