8 stratégies pour rédiger une bonne newsletter

94% des internautes consultent leur boîte email une fois par jour (selon le Syndicat National de la Communication Directe) et plus de 8 personnes sur 10 la consultent tous les jours.

Mais encore faut-il qu’ils ouvrent et lisent vos emails

Vous voulez attirer du trafic sur votre site, créer une relation privilégiée avec vos abonnés tout en fidélisant vos clients ?

Découvrez dans cet article mes 8 stratégies pour rédiger une bonne newsletter, une newsletter qui est lue et qui convertit.

Pourquoi utiliser la newsletter ?

Créer sa liste email est, pour moi, une stratégie indispensable pour toutes les entreprises, peu importe leur secteur d’activité.

L’envoi de newsletters présente de nombreux avantages, que vous soyez entrepreneurs, blogueurs ou e-commerçants.

Créer une relation forte

La newsletter est l’occasion de tisser un lien privilégié avec vos abonnés.

Ils se sont inscrits à votre liste email et ont donc montré leur intérêt pour votre entreprise. 

À vous maintenant de les fidéliser grâce à des contenus exclusifs, des actualités en avant-première, des offres qui leur sont réservées…

Cherchez à les faire réagir, en leur posant des questions et en les incitant à vous répondre, pour engager une vraie conversation avec eux.

Augmenter son trafic

La newsletter est un bon moyen pour promouvoir vos articles de blog et ainsi attirer un trafic qualifié sur votre site web.

Le jour d’envoi de mon email hebdomadaire correspond souvent à un pic de trafic sur mon blog, car j’incite mes lecteurs à découvrir le nouvel article de la semaine et je les fidélise à mes contenus.

Faire des ventes 

L’email marketing est un outil de conversion extrêmement puissant : pour 1€ dépensé, il vous rapporte 38€ !

C’est clairement un levier rentable alors qu’attendez-vous pour commencer à rédiger des newsletters efficaces ?

Rédiger une bonne newsletter en 8 étapes

Attirez avec un objet attractif

J’en ai déjà parlé dans un article complet : pour inciter les lecteurs à lire nos contenus sur le blog, il est nécessaire de rédiger des titres accrocheurs.

Pour les emails, on parle moins de titres, mais plutôt d’objets.

Lorsque votre newsletter arrive dans la boîte mail de votre abonné, il ne voit que le nom de l’expéditeur et l’objet.

La seule chose qui fera qu’il va ouvrir votre email ? Un objet qui l’interpelle, le questionne, l’intrigue… D’ailleurs, c’est comme ça que fonctionnent 47% des destinataires d’emails marketing.

Votre objet doit donc être accrocheur et attractif, pour leur donner envie d’ouvrir et de lire votre email et ainsi augmenter votre taux d’ouverture.

Autre détail qui a toute son importance : rédigez un objet court, de 50 caractères maximum, pour qu’il ne soit pas tronqué dans la messagerie de vos abonnés.

Évitez les “spam words”

certains mots, les spam words, sont a eviter dans une bonne newsletter pour passer a travers les filtres anti spam des messageries email

Rédiger une bonne newsletter, mais finir dans les spams à cause d’un vocabulaire trop provocateur ou excessif, c’est dommage ! 

Certains mots sont donc à bannir lors de la rédaction de votre email, pour passer à travers les filtres anti-spam mis en place par les logiciels de messagerie email.

Quelques exemples de “spam words” à éviter à tout prix :

  • gratuit
  • promotion
  • meilleur prix
  • inscrivez-vous gratuitement
  • félicitations
  • sexe
  • poker
  • casino
  • etc.

Donnez rendez-vous à vos abonnés

Comme pour tous les types de contenus, la régularité est aussi importante pour votre stratégie d’emailing.

En envoyant vos newsletters à une fréquence définie, vous allez fixer un rendez-vous à vos abonnés.

Imaginez la puissance et l’efficacité que pourraient avoir vos emails marketing s’ils étaient attendus par vos abonnés… 

Pour vous organiser au quotidien dans votre production de contenus, rien de mieux qu’un calendrier éditorial : définissez une fréquence d’envoi, notez vos idées de newsletters et tenez le rythme !

Personnalisez le contenu de votre newsletter

Votre newsletter est un contenu exclusif, qui n’est envoyé qu’aux personnes qui ont choisi de s’inscrire à votre liste email.

C’est un contenu idéal pour créer un lien particulier avec vos abonnés, un lien de proximité et de confiance.

Alors ne vous adressez pas à vos lecteurs de manière froide et distante, mais plutôt comme si vous parliez à un ami.

Racontez des histoires, des anecdotes inédites ou donnez des conseils supplémentaires que vous ne fournissez pas sur d’autres plateformes.

Votre abonné doit se sentir unique, comme si vous parliez en face-à-face, lors d’une conversation informelle.

Pour encore plus de personnalisation, vous pouvez également placer le prénom de votre abonné dans l’objet et le corps de votre newsletter. D’ailleurs, d’après Rédacteur.com, les mails avec un objet personnalisé ont 16% de chances supplémentaires d’être ouverts !

Pourquoi s’en priver ?

Aérez votre texte

La lecture sur écran est beaucoup plus lente et laborieuse que la lecture sur papier. 

D’autant plus sur l’écran d’un téléphone, plus petit que sur les ordinateurs, appareil qui est pourtant très utilisé pour lire ses emails au quotidien !

C’est pourquoi il est important de rédiger des newsletters au contenu aéré et bien structuré, en utilisant :

  • des titres et sous-titres
  • des phrases courtes 
  • une police suffisamment grande pour être lisible
  • le gras, l’italique et le souligné pour mettre en avant des mots ou expressions
  • des visuels 

Soignez votre appel à l’action

On l’a vu : une bonne newsletter permet de créer un lien fort avec vos abonnés.

Un appel à l’action consiste à inviter le lecteur à effectuer une action, quelle qu’elle soit : 

  • visiter le site web
  • répondre à un questionnaire
  • télécharger un document
  • acheter un produit…

Pour l’inciter à faire ce que vous lui demandez, insérez dans votre email des appels à l’action clairs et efficaces. 

Dans l’idéal, votre newsletter n’en contient qu’un, pour ne pas perdre l’internaute. Mais il peut apparaître sous différentes formes :

  • boutons
  • liens
  • images cliquables

Astuce supplémentaire : les boutons de couleur rouge peuvent faire augmenter le taux de conversion de votre newsletter de 371% ! 

Et n’oubliez pas, si vous ne demandez rien à vos lecteurs, ils ne réaliseront aucune action de leur propre initiative ! 

Soyez vigilants au responsive

il est vital de verifier que vos newsletters sont responsive car plus de la moitie des internautes lisent leurs mails sur leur telephone

Le téléphone est un outil dont plus personne ne pourrait se passer aujourd’hui, notamment pour regarder sa boîte mail.

En effet, plus de 61% des internautes consultent leurs mails sur leur téléphone. Et, si les messages ne s’affichent pas correctement, plus de 29% des lecteurs les suppriment directement (source : Comarketing.com).

Convaincus de l’importance d’une newsletter qui s’adapte au format de l’appareil : ordinateur, tablette ou mobile ?

Pensez toujours à vérifier que votre email est responsive, en le testant avant son envoi.

PS : une astuce sacrément efficace

Le Post Scriptum correspond au petit texte qui peut être ajouté après la signature.

Il permet de mettre en avant un point particulier, de donner une précision ou encore d’inviter le lecteur à réagir.

Souvent lu en premier, le PS est un incontournable pour marquer l’esprit de vos abonnés !

Canal particulièrement puissant pour communiquer avec ses abonnés et ses potentiels clients, tout en créant une relation particulière, la newsletter ne doit pas être négligée dans votre stratégie de contenu.

En prenant soin de bien la rédiger, elle atterrira dans la boîte de réception de vos abonnés, qui l’ouvriront et la liront avec plaisir.

Et vous, l’avez-vous déjà mise en place ?

Partager :

9 commentaires

  1. toutvousreussitsara a dit :

    Merci pour cet article plein d’astuce. je n’ai pas encore mis de PS dans mes newsletters… je vais m’y mettre !

    1. Merci pour ton commentaire Sara, je suis ravie de voir que tu vas mettre en place certains de mes conseils pour tes prochaines newsletters 😀

  2. sandysportfacile a dit :

    Merci pour ces astuces, cela va m’être très utile pour les prochains mois. ^^
    J’ignorais que le PS était souvent lu en premier. Petite question, penses-tu qu’il est préférable lors d’une newsletter de tutoyer ou de vouvoyer?

    1. Avec plaisir Sandy, contente de voir que cet article va pourvoir t’être utile 🙂
      Pour le tutoiement ou vouvoiement, c’est comme la fréquence d’envoi : il n’y a pas de réponse parfaite ! Tout dépend de ton client idéal, comment il aime qu’on s’adresse à lui et le ton éditorial que tu veux donner à tes contenus 🙂 c’est donc propre à chacun, mais j’espère que ma réponse va t’aider quand même !

  3. Hello Charlotte,
    Merci beaucoup pour les conseils. J’ai créé une Newsletter mais je ne sais pas vraiment comment communiquer avec mes abonnés et quoi leur dire.
    Dis-moi, quel outil utilises-tu pour ta newsletter. J’utilise convertit mais j’aime pas trop, je la trouve très limité niveau design. Et pour moi le design, c’est super important !

    1. Merci pour ton retour Deltrey !
      La newsletter est comme tous les autres contenus : pour apporter de la valeur à tes abonnés, tu dois connaître leurs problématiques, pour leur apporter des conseils et solutions 🙂
      J’utilise Active Campaign et j’en suis très satisfaite !

  4. leblogdespagnol a dit :

    Merci pour cet article très intéressant. J’en garde deux premières pistes: la régularité et le PS!

    1. Ravie de voir que ça t’a plu 🙂 merci pour ton retour !

Laisser un commentaire