L’interview de Séverin Sauzède, rédacteur web et auteur

severin sauzede, redacteur web et auteur

Nouvelle interview, dans le cadre de mon défi personnel, et pas des moindres !

Après avoir eu la chance de discuter avec la rédactrice web AnnMof et le consultant en SEO Guillaume Guersan, je m’entretiens aujourd’hui avec Severin Sauzède, le n°1 dans la catégorie “rédaction” sur la plateforme freelance 5euros.

Rédacteur web et auteur, il a très gentiment accepté de répondre à mes questions.

A votre tour de découvrir son parcours et ses conseils !

Peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour à tous. Je m’appelle Séverin Sauzède, j’ai 34 ans (bientôt 35). Je suis rédacteur web depuis septembre 2018, et auteur auto-publié depuis mai 2020.

Pourquoi avoir choisi le métier de rédacteur web ?

Hum, j’aurais voulu pouvoir dire que c’est un métier que j’ai « choisi », mais ça n’est pas vraiment le cas 😉 J’y suis arrivé un peu par hasard, finalement. Je n’étais pas heureux dans mon travail salarié, et j’ai découvert, par le biais d’une formation dédiée au site de micro-services 5euros.com, le métier de rédacteur web.

Disons qu’avant cela, j’avais peut-être une vague notion que des gens étaient payés pour rédiger des articles sur Internet, mais sans plus. Surtout, je n’avais pas du tout fait le rapprochement avec ma situation. Jusqu’en 2018, je n’avais jamais réalisé que je pourrais, moi aussi, vivre de cette activité, alors que l’écriture a toujours été une de mes passions et de mes points forts.

Finalement, j’en suis venu au métier de rédacteur web car j’ai ouvert les yeux sur le fait que c’était un vrai métier, rémunérateur et accessible, dans lequel je pourrai mettre à profit mes compétences et ma passion pour l’écriture. Je suis donc devenu créateur de contenus parce qu’il y a de la demande, et que je suis apte à la satisfaire.

Vis-tu de ton activité de rédacteur free-lance ? Si non, pourquoi ?

Oui, depuis environ mars 2019, la rédaction web est mon activité principale, et celle qui me fait vivre. Néanmoins, je développe d’autres occupations en parallèle, notamment l’écriture de livre depuis 2020. Enfin, même si le business model n’est pas le même, ça reste une autre exploitation de la même compétence !

Qu’est-ce que tu aimes le plus faire en tant que rédacteur web ?

Apprendre des choses. Je découvre et apprends en permanence dans cette activité, et ça, c’est formidable. Je me rappelle avoir écrit pour des services de VTC sur différentes villes, et à chaque fois, je me perdais sur Wikipédia car j’adorais lire l’histoire des diverses villes, leurs monuments, etc. !

C’est ce qui me plaît le plus en tant que rédacteur web : découvrir de nouvelles choses. Elles enrichissent aussi bien ma personne et ma culture que mes compétences et mon business, car écrire pour les autres fait prendre conscience de nombreux types de monétisations et d’activités.

l'interview de severin sauzede, redacteur web et auteur

T’es-tu spécialisé dans certaines thématiques pour écrire ?

Pas pour le moment. Beaucoup diront que c’est un tort, car comme le veut le fameux adage bien connu en marketing, « chercher à plaire à tout le monde, c’est ne plaire à personne ». C’est peut-être vrai, mais en tout cas, me concernant, mes clients ont toujours été satisfaits de mon travail, sur des sujets aussi divers que les punaises de lit, les litières pour chat ou le tarot de Marseille.

Pas de spécialisation pour moi donc, mais je n’exclus pas du tout de m’y mettre. Parce que oui, soyons honnête, écrire sur les canalisations bouchées, ce n’est pas ce qui me fait le plus vibrer !

Quels obstacles as-tu rencontrés dans ton parcours ?

Rien d’assez marquant pour que je puisse répondre sans réfléchir un peu, en tout cas… Le premier obstacle a été moi-même. Sans vouloir faire trop de psychologie, je suis assez (trop ?) perfectionniste, et ça m’a beaucoup retardé dans mon passage à l’action et ma reconversion en tant que rédacteur web. J’ai perdu beaucoup de temps à hésiter et à ne pas me lancer, sous prétexte que je n’étais pas à 100 % prêt. Spoiler : personne ne l’est jamais.

Autre difficulté : j’ai parfois eu du mal à vivre la relation client. Non pas que j’ai de mauvais rapports avec mes clients, bien au contraire. Je pense que tous mes clients sont enchantés de la façon dont je les traite. En revanche, quand mes prix étaient plus bas et que j’avais beaucoup de commandes simultanées, j’attirais des clients assez flous sur leurs besoins, auxquels je devais donc consacrer énormément de temps.

La combinaison d’un grand nombre de commandes et d’échanges à rallonge sur certaines d’entre elles m’a parfois amené à passer de longues heures, jusqu’à 6 par jour, à ne faire que répondre aux messages des clients. 6 heures par jour sans rédiger une ligne pour des commandes concrètes (et sans toucher un centime en échange de ce temps), quand ça vient à se multiplier, c’est difficile à vivre, fatiguant et démoralisant !

Aujourd’hui, je gère beaucoup moins de commandes en même temps, donc beaucoup moins de clients, et ceux-ci sont plus au clair sur leurs besoins. Ma relation client s’en trouve beaucoup plus apaisée, et moi avec 😉

Quelles sont, pour toi, les qualités indispensables du rédacteur web ?

Sans vouloir faire de pub, je parle longuement de ce point dans mon premier livre, co-écrit avec mon ami Dimitri Carlet, « 7 techniques pour se lancer en rédaction web ». Je ne vais pas répéter ici tout ce que j’écris dans le livre (ce serait un peu trop long), mais à mon sens, la qualité première est la curiosité.

Pour moi, un rédacteur web qui s’interdit un sujet parce qu’il ne le connaît pas, par exemple, va énormément brider son activité. Il faut être curieux de tout en rédaction web : curieux des sujets traités, des clients avec qui on travaille, des évolutions du SEO, du métier en lui-même, des subtilités de la langue française…

Ce n’est pas un métier routinier. On y est constamment confronté à la nouveauté et à l’inconnu. C’est pour ça qu’à mon avis, être curieux et avide de connaissances sont pour moi les principales caractéristiques du « bon » rédacteur web.

Très près derrière, je placerais, sinon la passion, au moins un fort attrait pour l’écriture. Je crois d’ailleurs que je l’avais cité en premier dans le livre. Pour moi, bien écrire est une gageure si l’on n’aime pas ça, à la base. C’est un peu une tautologie, quand on y pense : aimer écrire comme qualité première quand on veut être rédacteur, finalement, ça n’est pas le scoop du siècle ! Blague à part, il faut vraiment avoir une affinité naturelle avec l’écriture pour perdurer dans ce métier. Je pense par exemple que quelqu’un qui adore écrire, mais maîtrise la langue française à, disons, 70 %, réussira mieux et plus longtemps que quelqu’un qui maîtrise la langue à 90 %, mais n’aime pas écrire.

S’il y a des gens qui n’ont pas d’attrait pour l’écriture et qui se lancent dans le métier pour le cliché de la liberté qui y est associée, je pense qu’ils font un mauvais calcul, et qu’ils risquent de ne pas tenir sur le long terme.

Enfin, il va de soi qu’être aussi compétent que possible en orthographe est extrêmement désirable. Pour moi, ça passe après les deux points précédents, mais évidemment, vous aurez beau être curieux et aimer écrire, si vous rédigez une faute par ligne, il va quand même falloir remédier à ça avant de percer dans le domaine !

Pour finir, un conseil ultime pour les rédacteurs qui débutent ?

Il y en aurait beaucoup… assez pour remplir un livre, ce qu’on a fait ^^ Voici les deux premiers qui me viennent à l’esprit :

  • Au début, je déconseille de se spécialiser. Si vous avez peur d’écrire sur certains sujets parce que vous ne les connaissez pas, ce métier n’est peut-être pas fait pour vous. J’ai autant écrit sur des sujets parfaitement inconnus que sur des thèmes que je maîtrisais, et c’est sans doute le cas pour la majorité de mes collègues. C’est là l’essence même du rédacteur web : se documenter et faire des recherches pour rédiger des textes qui ne trahissent pas que leur auteur ne connaissait pas son sujet quelques heures avant. Ça n’a rien d’insurmontable, et c’est très formateur pour la suite !
  • Ce n’est pas facile à entendre, mais lorsque vous débutez, je conseille de ne pas vous focaliser, ou même juste connaître, votre taux horaire de rémunération. En clair : oui, les débuts en rédaction web ne sont pas roses, et nécessitent de trimer pour récolter ses premières commandes. Vous devrez sans doute pratiquer des prix plus bas pour vous distinguer de la (nombreuse) concurrence qui a déjà pignon sur rue, travailler plus longtemps que les autres (pour le même article) parce que vous manquez d’expérience, créer du contenu qui ne vous intéresse pas, rester courtois avec des clients désagréables qui ne le méritent pas, leur consacrer beaucoup trop de temps… Désolé si je brise un rêve, mais au début, vous ne serez pas rentable. Je vous conseille de ne surtout pas projeter ces débuts difficiles sur le futur. Ils n’en sont pas représentatifs. Lorsque vous vous lancez, il faut être prêt à trimer dur pour vous faire une réputation. Durant cette période, vous payez en fait votre formation et votre réputation avec votre temps. L’argent viendra après, alors soyez patient !

Merci à toutes et tous de m’avoir lu. Je vous souhaite beaucoup de plaisir et de réussite dans votre carrière de rédacteur web 🌞

Séverin

Un grand merci à toi, Séverin, pour ce témoignage très riche et tes conseils avisés !

Vous pouvez retrouver Séverin sur son site web ou sur son profil sur 5euros.com.

Comme toujours, vous pouvez me donner votre avis sur cette interview dans les commentaires, je suis à votre écoute 🙂

Partager :

10 commentaires

  1. Très inspirant, merci ! Je continue à te suivre.

    1. Hello Marie, merci pour ton soutien ! Je suis ravie de voir que ce genre de contenu t’intéresse 🙂

  2. Merci pour cette interview. Je me posais justement la question sur le choix se spécialiser ou non.
    Mon intérêt pour ce métier est renforcé après la lecture de cette interview très utile!

    1. C’est super si l’article a pu répondre à ta question ! C’est vrai que c’est un métier extrêmement varié, on est sûr de ne jamais s’ennuyer 🙂

  3. Que de profils intéressants dans tes interviews chaque semaine! C’est top!

    Vivement la prochaine 😊

    1. Oh merci Nadia !! Je suis contente que ça te plaise et vraiment ravie, moi aussi, des échanges que j’ai pu avoir avec les personnes interviewées. La prochaine est très intéressante aussi, tu verras 😉

  4. chouette l’interview 🙂 ! au plaisir d’échanger entre rédacteurs web !

    1. Merci pour ton retour et je suis bien sûr ouverte à la discussion, n’hésite pas à m’envoyer un mail si tu veux 😉 à bientôt !

  5. Interview intéressante merci pour ces articles interview 😊

    1. Merci pour ton commentaire Vincent. Le format a l’air de plaire, c’est chouette !

Laisser un commentaire