L’interview de Séverine Desmet, rédactrice web et traductrice freelance

Mon défi se termine bientôt. Aujourd’hui, je vous livre une nouvelle interview. Celle de Séverine, professionnelle qui a de nombreuses cordes à son arc.

J’ai rencontré Séverine sur Facebook, grâce à un groupe d’entraide pour rédacteurs web qu’elle anime quotidiennement.

Découvrez son témoignage sur son parcours :

Peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour, je m’appelle Séverine Desmet et je suis créatrice de contenu optimisé pour le web, traductrice et community manager. J’ai commencé mon activité en juillet 2019.

J’ai décidé de me lancer dans l’entrepreneuriat pour avoir une activité professionnelle compatible avec mon état de santé. Atteinte de maladie auto-immune, je n’arrivais plus à gérer la fatigue et j’avais besoin d’un travail que je pouvais faire de chez moi et à mon rythme.

Comment as-tu découvert le métier de rédacteur web ? As-tu suivi une formation ?

J’ai découvert le métier de rédacteur web en janvier 2019, au moment où je faisais des recherches pour ma reconversion professionnelle. Je devais quitter mon emploi de professeur d’anglais et je cherchais une activité complémentaire à la traduction.

Je me suis formée en autodidacte grâce au contenu que je trouvais sur Internet.

(PS : découvrez, si vous ne les avait pas déjà lues, d’autres interviews passionnantes comme les témoignages de Séverin Sauzède, rédacteur web, et de Guillaume Guersan, consultant SEO).

Vis-tu de ton activité de rédacteur free-lance ? Si non, pourquoi ?

Pour être honnête, la majorité de mes revenus provient aujourd’hui du community management et de la traduction mais je refuse aussi beaucoup de contrats en rédaction web car c’est une activité plus chronophage que les deux autres et moins rémunératrice.

Pour l’instant, je gagne à peu près la même chose que quand j’étais enseignante, environ 1 500€ net. J’espère atteindre 2 000€ net voire plus d’ici janvier 2021, car mon activité est en pleine expansion. Mon souci principal n’est plus de trouver des clients, mais d’optimiser ma productivité pour ne pas travailler trop. Je dois gérer ma maladie à côté et je suis obligée de me ménager si je veux durer dans le temps.

Pour info, cela m’a pris un an pour arriver à mon salaire d’avant.

Qu’est-ce que tu aimes le plus faire en tant que rédacteur web ?

J’aime avoir la liberté de choisir avec qui je travaille et dans quelles conditions. Je travaille à mon rythme et aux horaires que je veux. Je suis plutôt du soir alors c’est agréable de pouvoir se reposer le matin.

J’aime aussi apprendre de nouvelles choses et collaborer à des projets très variés.

Depuis juillet dernier, j’ai intégré une agence marketing québécoise pour laquelle je fais principalement des landing pages. J’aime beaucoup travailler avec eux !

l'interview de severine desmet

T’es-tu spécialisé dans certaines thématiques pour écrire ?

Je ne suis pas “officiellement spécialisée” car je fais un peu de tout pour mes clients réguliers. En revanche, je refuse pas mal de missions qui ne m’intéressent pas.

De manière générale, mes sujets de prédilection sont :

  • la santé, le bien-être
  • la sexualité
  • le marketing
  • l’enseignement

Là, je suis sur le point de commencer une collaboration avec une marque de probiotiques et c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup car j’en consomme moi-même régulièrement.

À quelles difficultés as-tu fait face pendant ton parcours ?

Les 6 premiers mois ont été un enfer !

J’avais un mal fou à trouver des clients et je peinais à me faire au rythme irrégulier de la vie de freelance.

Ensuite, il y a eu le confinement durant lequel j’ai perdu mon plus gros contrat.

C’est là que j’ai décidé de revoir toute ma stratégie. J’ai viré tous mes clients non-rémunérateurs et je suis repartie avec une seule cliente (Audrey Clabeck).

Heureusement, j’avais encore des droits au chômage pour m’assurer un minimum de revenu.

J’ai engagé une pro pour refaire mon site web et je me suis lancée à fond dans la stratégie de contenu sur les réseaux sociaux. J’ai eu les retombées de cette décision dès le mois de juillet.

Aujourd’hui, j’ai 3 clients long terme et plusieurs gros projets qui arrivent pour début 2021.

J’ai également plusieurs demandes de devis par semaine. En fait, si je n’étais pas si nulle pour m’organiser, je gagnerais beaucoup plus ! J’ai perdu un contrat de traduction à 3 000€ par manque de disponibilité l’autre jour. Mais c’est le jeu et ma maladie reste un handicap que je ne peux pas ignorer.

Quelles sont, pour toi, les qualités indispensables du rédacteur web ?

  • Compétences rédactionnelles élevées
  • Curiosité
  • Réactivité (il faut savoir s’adapter en toutes circonstances)
  • Indépendance et autonomie

Pour finir, un conseil ultime pour les rédacteurs qui débutent ?

  • S’armer de patience et prévoir une autre source de revenus au début car vous n’aurez pas forcément des résultats immédiatement. Personnellement, la première année, je touchais mes ARE en complément et ça m’a bien dépannée.
  • Toujours se former et s’assurer qu’on propose un service de qualité à ses clients.
  • Ne pas hésiter à investir sur soi (matériel, logiciels, formations).

Merci Séverine de m’avoir accordé un peu de ton temps et plein de réussite pour tes projets de fin d’année et de début 2021 !

N’oubliez pas de me dire ce que vous avez pensé du retour d’expérience de Séverine et si l’interview vous a plu 😉

Partager :

8 commentaires

  1. Ces interviews sont toujours aussi inspirantes et permettent de rencontrer des personnes aussi intéressantes les unes que les autres! 😊

    1. Merci Nadia, c’est vrai que ces personnes sont inspirantes et je suis vraiment contente d’avoir pu échanger avec elles ! C’est tellement enrichissant..!

  2. J’adore ce format d’interview. Découvrir des profils inspirants comme celui ci donne vraiment envie de continuer. Bravo 😊

    1. Je suis contente que tu aimes le format ! Moi aussi, je pense continuer à en faire de temps en temps, même après la fin de mon défi, affaire à suivre 😉 merci pour ton commentaire !

  3. Merci à toi Charlotte pour cette super interview. ☺️

    1. C’était un vrai plaisir Séverine ! Merci encore 🙂 à bientôt !

  4. Bonne interview sincère, dans ce métier il faut effectivement avoir de la patience et bien sur un revenu supplémentaire, je fais ça aussi en ce moment à temps partiel en plus de mon travail principal et c’est tout une organisation mais ça reste très plaisant 🙂

    1. Merci pour ton retour ! Effectivement, cela peut être une solution pour ne pas risquer d’être en difficulté dans les débuts. Le travail et la patience sont de mise pour se lancer 🙂

Laisser un commentaire