L’interview d’Alexandre Montenon, content manager SEO et formateur en rédaction web

alexandre montenon, redacteur web seo

Toute nouvelle interview avec Alexandre Montenon, un professionnel aux multiples casquettes : rédacteur web SEO, content manager, directeur d’agence, formateur…

Je vous laisse découvrir son très enrichissant parcours :

Peux-tu te présenter rapidement ? 

Je suis Alexandre Montenon, content manager depuis 2011 et formateur en rédaction SEO à l’ISCOM Lyon. J’ai débarqué à Lyon en 2017, directement en provenance des volcans d’Auvergne, pour développer ma stratégie d’acquisition client au niveau local.

Comment as-tu découvert le métier de rédacteur web ? As-tu suivi une formation ? 

Tout a commencé en 2010, avec mon colocataire qui avait alors une boutique en ligne de fers à lisser. J’étais alors salarié chez Unilever. J’ai commencé à rédiger les fiches produits de son site, en plus de mes heures de travail. 

Au fur et à mesure, les besoins augmentaient et je me suis mis à travailler 3 heures par jour pour lui. Je cumulais donc deux boulots. Sur ses conseils, j’ai décidé de créer mon propre site pour faire connaitre mes prestations en rédaction de contenu. Rappelons qu’en 2010, le métier n’était pas connu et que les concurrents ne se bousculaient pas au portillon.

De fil en aiguille, mon référencement s’est mis en place et j’ai commencé à obtenir des contrats supplémentaires. Quand j’ai vu que les revenus générés par cette nouvelle activité commençaient à dépasser ceux de mon activité de salarié, j’ai quitté Unilever et me suis exclusivement dédié à la rédaction web.

Je suis donc 100% autodidacte dans mon métier, même si j’ai suivi des formations pointues en SEO.

Tu as monté ta propre agence. Peux-tu nous expliquer comment et pourquoi ?

Un peu par hasard. C’est surtout la masse de travail qui m’a obligé à contacter des freelances pour m’accompagner au quotidien. 

J’aime écrire, mais ce que j’aime plus que tout, c’est développer mon entreprise. Avoir monté mon agence Rcweb et m’être entouré de rédactrices web m’aident à me concentrer sur d’autres tâches et à pérenniser l’activité.

Qu’est-ce que tu aimes le plus faire en tant que rédacteur web ?

Avant, j’aurais dit la diversité des missions. Mais ce que j’aime le plus, c’est scruter les résultats. J’ai plusieurs logiciels SEO qui me permettent d’analyser le positionnement de mes clients et de voir quelle page remontent plus que d’autres. 

Et puis surtout, je ne suis pas que rédacteur web. En tant que content manager, j’interviens sur plusieurs piliers du SEO. Je suis très fan du copywriting aussi 😉

Depuis plusieurs mois, je me suis lancé dans la formation. J’interviens donc en présentiel à l’ISCOM de Lyon, mais aussi en distanciel. J’ai aussi créé ma propre formation pour devenir rédacteur web, ou pour apprendre la rédaction web aux entreprises. 

T’es-tu spécialisé dans certaines thématiques pour écrire ?

Je suis beaucoup plus à l’aise avec les sujets qui traitent du webmarketing. Mais comme Henri Ford disait, c’est le cerveau collectif qui fait la force d’une entreprise. Chaque rédactrice a donc son domaine de spécialisation : nous pouvons donc répondre à toutes sortes de demande.

l'interview d'alexandre montenon formateur en redaction web

A quelles difficultés as-tu fait face pendant ton parcours ?

Les hauts et les bas liés aux finances, bien évidemment. Comme tout début de freelance. Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas, en termes de CA.

Je me suis donc concentré sur la recherche de contrats réguliers. Comme dit mon ami Matthieu Verne, bouffer des mots au kilomètres n’a aucune valeur ajoutée. L’intérêt pour le client, c’est de se révéler comme une perle rare pour lui. Ne pas se contenter d’obéir aux ordres, mais d’être une véritable force de proposition de par ses compétences, ses connaissances et sa capacité d’adaptation.

C’est ça, qui permet d’obtenir des contrats réguliers.

Quelles sont, pour toi, les qualités indispensables du rédacteur web ? 

Ah bah j’ai répondu à la question au-dessus ^^

Un rédacteur ne doit pas se contenter d’être opérationnel, comme sur les plateformes de rédaction où les prestataires sont malheureusement payés au lance-pierres pour répondre à des briefs et rédiger purement ce qu’on leur demande. C’est le problème des plateformes : l’autonomie est très limitée. 

Ce qui fera la vraie différence, ce sont les compétences du rédacteur. J’ai lu le post d’une rédactrice sur LinkedIn récemment, qui disait qu’elle ne comprenait pas qu’on lui demande une stratégie de mots-clés en tant que prestataire. Euh ouais, si en fait. C’est même la base. 

Si en tant que rédacteur, vous n’êtes pas capable de répondre aux bases du référencement naturel, votre client n’a pas de réel intérêt à vous garder le plus longtemps possible. Un tour sur une plateforme de rédaction et il trouvera 10 rédacteurs qui pourront répondre à son besoin.

C’est là la véritable différence entre un rédacteur web et un rédacteur +++ (que l’on peut aussi appeler rédacteur SEO).

Comment envisages-tu ton avenir en tant que rédacteur web SEO ?

J’utilise surtout mes compétences pour créer d’autres business sur Internet. La prestation de services a ses limites, et je ne veux pas mettre tous mes œufs dans le même panier 😉

Peux-tu nous raconter une « journée type » à l’agence ?

Toutes les journées sont différentes. Il n’y a pas de journée type. 

Mais je passe le plus clair de mon temps à rédiger des briefs, à contrôler et optimiser les rendus des rédactrices. Aussi, à rédiger du contenu que je garde pour moi (pour mes clients dans le webmarketing).

Le reste du temps, je réponds à des demandes de devis, passe des réunions téléphoniques, travaille sur le référencement de mon site internet et développe de nouveaux projets.

Pour finir, un conseil ultime pour les rédacteurs qui débutent ?

Soyez différents. Osez l’originalité. Affirmez-vous.

En gros, ne soyez pas comme vos concurrents et dévoilez votre véritable force, votre véritable personnalité. Rédigez avec votre propre style et soyez en fier : c’est ce qui vous permettra de travailler avec des clients qui vous ressemblent.

Merci beaucoup Alexandre pour ce retour d’expérience et pour ta disponibilité. Je te souhaite de nombreux projets réussis pour 2021 😉

Si, vous aussi, vous avez aimé cette interview et l’avez trouvé inspirante, n’hésitez pas à partager l’article !

Partager :

6 commentaires

  1. Merci pour ce partage. Effectivement intégrer la réflexion SEO dans la rédaction est aujourd’hui clé.

    1. On est bien d’accord, c’est un indispensable pour travailler sa visibilité 🙂

  2. Magali Cochez a dit :

    Bonjour Charlotte,
    Merci pour ton interview. C’est toujours intéressant de lire le parcourt et d’écouter les conseils de personne travaillant sur le web.
    Magali

    1. Merci pour ton commentaire Magali 🙂 contente de voir que l’interview t’a plu, je trouve moi aussi que c’est très enrichissant !

  3. C’est sympa de lire les parcours de personnes qui sont parties de rien et qui sont arrivées si loin en autodidacte.
    Merci pour ce partage! 😊

    1. Merci pour ton retour Nadia ! Oui, ça permet de se motiver et ça aide à se dire que tout est possible, pour tout le monde 😉

Laisser un commentaire